Infiltrométrie ou Test d’étanchéité à l’air

503f7db3150c0Test d’étanchéité ou d’infiltrométrie

L’objectif du test est de visualiser les infiltrations d’air parasites et de quantifier la perméabilité à l’air de l’enveloppe du bâti. Il s’agit d’un test in situ, effectué une fois la maison prête à être habitée. Le matériel utilisé en habitat individuel est le système de la porte soufflante ou Blower Door®. Par ce système, on provoque la mise en pression ou dépression du bâtiment à l’aide d’un ventilateur.

 

Le protocole de mesure s’effectue en 5 étapes:

  • Obturation des orifices par des obturateurs gonflables (bouches de ventilation) ou de l’adhésif étanche à l’air (aération des menuiseries).
  • Mise en place de la porte soufflante.
  • Mise en place du dispositif de mesure (anémomètre à fil chaud, ordinateur pour piloter le ventilateur, thermomètre)
  • Visualisation des points de fuites (générateur de fumée…)
  • Mesure du débit de fuite pour 5 à 10 paliers de pression

 

Réglementation Thermique 2012

PackRT2012b

Dans le cadre de la RT 2012 en fin de chantier, en complément du test d’étanchéité à l’air, nous vous proposons la réalisation de « L’attestation de prise en compte de la RT 2012 à l’achèvement des travaux« , ainsi que le DPE neuf.

 

Contrôle qualité

Une fois les mesures satisfaisantes. On lance un processus d’identification des sources d’entrée d’air (même minimes elles existent). On crée de la fumée à l’extérieur du bâtiment à l’aide d’une machine spéciale. Par exemple, on bombarde les vitrages de fumée. La mise en dépression de l’air intérieur de la maison attire l’air extérieur identifiable grâce à la fumée. La fumée devient un indicateur visuel de la perméabilité et de la source de la micro-fuite. On localise ainsi précisément les points responsables des fuites d’air, afin d’y remédier.

 

Test en cours de chantier

Le test en cours de chantier n’est pas obligatoire, contrairement au test en fin de chantier, mais il fortement conseiller afin de corriger, avant de terminer le bâtiment et de réaliser les finitions, les différentes fuites d’air dues à la construction : liaisons murs-plafond; appareillage, ouvertures….La réalisation de ce test intermédiaire permet également de quantifier les fuites d’air à mi-parcours et ainsi d’éviter de sérieux problèmes en fin de chantier, si le résultat du test final n’est pas conforme à la réglementation.

 

Étanchéité à l’air et ventilation

Une bonne isolation doit s’accompagner d’une maîtrise des flux d’air à l’intérieur du bâtiment.

Pour cela, une ventilation associée à une parfaite étanchéité à l’air des parois est indispensable. La ventilation est essentielle dans l’habitat, pour assurer le renouvellement sanitaire de l’air intérieur, pour limiter les condensations et moisissures qui peuvent dégrader la qualité de l’air intérieur et à terme dégrader le bâtiment et en limiter la pérennité.

Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air pour une maison BBC, ou conforme à la RT 2012, c’est être capable de maîtriser les flux d’air qui circulent à travers des orifices volontaires (bouches de ventilation et entrées d’air) et de limiter les flux incontrôlés, qui sont source de gaspillage d’énergie, d’où la nécessité de réaliser un ou plusieurs tests d’étanchéité à l’air.

 

Si vous avez un projet et êtes intéressés, contactez-nous.